Comment Diversifier l’Alimentation Chez un Bébé ?

La diversification alimentaire est un moment crucial dans la vie de bébé et délicat pour les parents. Vous allez introduire de nouveaux aliments dans les repas de votre enfant pour l’aider à découvrir de nouvelles saveurs et mieux combler ses besoins nutritionnels.

Afin qu’elle se déroule bien, il est essentiel de ne sauter aucune étape. Vous devrez idéalement tenir compte de l’âge de votre tout-petit, ses besoins et son rythme.

Quelles sont les étapes de diversification de l’alimentation ?

Petit garçon mangeant une mangue

En général, la diversification alimentaire s’effectue suivant un processus graduel en 3 étapes. Chacune correspondant à une tranche d’âge moyenne à laquelle il est recommandé d’introduire de nouveaux aliments appropriés dans l’alimentation de bébé pour répondre à ses besoins.

De 4 à 6 mois

C’est la tranche d’âge recommandé pour commencer à diversifier l’alimentation de votre tout petit. A cette période, l’idéal est de lui proposer des aliments faciles à digérer tels que les légumes et les fruits cuits, puis mixés en purée ou compote lisse par exemple.

Privilégiez des légumes sans fibre. Quant aux fruits, la pomme, la banane, ou les abricots… seront de parfaits alliés pour le goûter après la tétée ou le biberon

Bien entendu, le lait reste l’élément principal de son alimentation à stade. Il s’agit simplement de faire découvrir à bébé de nouvelles saveurs pour éveiller ses papilles gustatives.

A partir de 7 mois jusqu’à 9 mois

C’est le bon moment pour introduire la viande, l’œuf et le poisson au repas de votre enfant, en complément aux légumes et fruits. En effet, ces aliments vont apporter des protéines et du fer essentiel pour prévenir des carences. Bien sûr, ils doivent être cuits à point, mixés puis donnés en petites proportions.

En outre, les féculents (pommes de terre, céréales infantiles) font aussi leur entrée dans les menus de votre enfant. De même que les matières grasses riches en acides gras, à faible proposition.

De 9 à 12 mois

Bébé grandit, et commence à avoir une alimentation nettement plus variée, mais conserve le biberon et la tétée dans son menu. Ses repas peuvent être légèrement plus consistants et plus conséquents en termes de valeurs nutritionnelles.

Vous pouvez lui proposer des produits laitiers spécial bébé et de nouveaux aliments comme l’avocat, le raisin, la sardine, le maïs ou encore des carottes râpées à mâchouiller.

Comment bien amener ces diversifications à l’enfant ?

Petite fille refusant de manger avec le sourire

Avant de vous lancer, il est recommandé de parler de votre projet de diversification alimentaire avec votre médecin. Son avis et ses recommandations peuvent être judicieux pour la sécurité du bébé. Pour réussir la diversification alimentaire de votre tout-petit, il est important de ne brûler aucune étape.

Introduisez les nouveaux aliments de manière progressive en tenant compte de l’âge de votre enfant et de ses besoins. Il est conseillé ensuite de n’introduire qu’un aliment à la fois dans le repas de votre enfant. Cela va l’aider à se familiariser avec les saveurs, les couleurs et les textures de chaque aliment.

Enfin, menez la diversification selon le rythme de votre bébé. S’il refuse un aliment par exemple, ne le forcez pas, alternez simplement avec un autre, puis vous le proposerez à nouveau au bout de quelques jours. La patience sera le mot d’ordre.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

KidClap
Logo